Comment j’ai réussi à me casser le nez dans ma baignoire.

Pour ceux qui me connaissent ‘irlement’ parlant, ça ne va pas être une grande nouvelle. Je pense même qu’ils vont souffler un bon coup en lisant le titre de cet article tout en pensant ‘c’est signé ça’.

Et, j’avoue : je plussoie. Je suis d’une maladresse désespérante. Mais, revenons en au titre de cet article.

Hier a été une journée genre parfaite. J’ai eu LA jupe et une quinzaine de sacs à mains. sans oublier un tupperware plein de boucles d’oreilles et bracelets. Pour fêter ça, me voilà dans la baignoire, quelques bougies allumées prête à me détendre un peu.
(oui parce que la journée a été é-pui-san-te. C’est dur de recevoir de tels cadeaux ! )

Donc, je me love dans l’eau chaude en mode ‘je suis trop une princesse chanceuse’ et là, ya petit Salem qui vient me rendre visite. Sauf que, mini chat, il ne vient sur la baignoire que quand il est intéressé : soit pour faire un plouf, soit pour boire l’eau du bain. Dans les deux cas, c’est pas super bon pour lui, donc je le gronde. Mais, chaton est malin : Désormais il se glisse dans mon dos et bois celle qui dépasse au dessus de mes épaules.

donc c’est super galère pour l’attraper.

Je me retourne, me mets à genoux et là, ma main pleine d’eau glisse et je me prends le rebord de la baignoire en plein dans le nez.

CRACK.

J’ai lancé quelques jurons que je ne répéterai pas ici tout en tenant mon nez à pleines mains. Chaton en a profité pour fuir loin, bien évidemment.

Heureusement pour moi, le nez n’a pas saigné. Il a un peu gonflé, rien d’inquiétant. Sauf la petite bosse que je sentais sous les doigts et la douleur lancinante. Un cachet plus tard, me voilà devant world of warcraft pour le raid du soir.

D’ailleurs, je tiens à dire que, les trois absents qui ne se sont même pas excusés du raid d’hier sont des gros vilains. Mes glaçons et moi avons joué de la première a la dernière minute, sans interruption et sans plainte, alors que franchement, je douillais.

Quand je me fais mal quelque part, je ne peux pas m’empêcher de tripatouiller et de tordre dans tous les sens. Du coup, vers 22h30, j’ai réussis à refaire craquer mon nez. Ne me demandez pas comment, je sais absolument pas ! La bosse a presque disparut, et ça faisait beaucoup moins mal.

Du coup, la question que je me suis posée : est ce que c’est possible de déboîter les os de son nez ? Parce que, bon. Cassé, pas cassé… Je m’y perds moi.

Aujourd’hui, la douleur a quasiment disparut, j’ai un scotch sur le nez pour le tenir en place, et je ne suis pas allée chez le médecin. La pharmacie pour avoir le dit scotch a suffit. J’ai presque plus mal sauf quand je tourne la tête tout vite, mais de toute façon : j’ai plus de mutuelle pour le moment, donc je suis dans l’obligation d’attendre que ça passe, ou que la mutuelle revienne.

Mais, cette histoire de mutuelle sera (peut être) le sujet d’un article futur.

Bonne journée ♥

  1. Alors là, je compatis. Il y a quelques années je ne suis cassé le nez (avec une déviation de la cloison nasale) en … ratant un plongeon « canard » à la piscine.
    Conclusion, opération et hospitalisation pour remettre tout ça en place, 1 semaine avant LE concours, que j’ai passé avec un super pansement sur le nez.

  2. c’est toujours des histoires bêtes qui font ‘qu’on finit aux urgences… J’en ai une paire a raconter lol