De mars à Aout…

Que s’est il passé pour moi de mars à Aout ? Longue histoire. Déjà, j’ai déménagé de Nancy à Paris, pour suivre Grounain. Parsi c’était juste génial. J’y étais bien, franchement. J’avais l’impression d’avoir trouvé ma place. Du coup, j’y cherchais du boulot, et surtout… J’écrivais. Parce que, c’était un peu super important pour moi.

J’ai avancé dans presque tous mes projets, entre deux entretiens d’embauche. J’étais bien, je m’éclatais, je voyais franchement pas comment ça aurait pu mal tourner pour moi.

J’ai participé à quelques appels de textes, dont l’un s’est finalement révélé gagnant : en décembre je vais être publiée dans un recueil de nouvelles sur le petit chaperon rouge. J’y crois toujours pas, et j’ai l’impression que je vais recevoir un e-mail me disant qu’en fait, non, j’ai pas été prise, qu’ils se sont trompée de personne. C’est super affreux comme sentiment.M’enfin, c’est moi : je vous ai habitués à mes psychoses 😉

Quoi d’autre ?

En Mai, il y a eu la séance à Disney avec Alex, Chacha et Robin. ça aussi, c’était super fun. Une journée shopping dans les halles (où j’ai démontré mon magnifique sens de l’orientation en perdant chacha dans la station de métro … et en ayant 30 minutes de retard T__T ), et une journée à courir partout dans Disney, à faire les manèges et à rire. J’ai même eu des oreilles de chat *o*

Juin, ça aurait du être le mois de Provins, mais une migraine m’a collée au lit ce week end là, donc je n’ai malheureusement pas pu y faire un tour. On verra pour l’an prochain !

Et puis, Juillet est arrivé… Et tout à changer. Grounain a rompu avec moi, j’ai été me ressourcer chez ma grand mère, puis chez mes parents, j’ai trouvé du boulot chez macdo à Lyon, et j’y habite maintenant depuis un mois. Au fond, je crois que rien n’aurait pu m’arriver de mieux. Moi qui me plaignait toujours de mes kilos en trop, j’en ai perdu 16 depuis juillet, j’ai littéralement fondu de partout. J’ai un boulot qui me plait (oui, ça peut paraître un peu bizarre à lire, mais je m’amuse bien à Macdo, moi ! ) J’ai des amis qui me soutiennent, j’ai renoué des liens avec les gens que j’appréciais et que j’avais un peu perdu de vue.

Quoi qu’il en soit, mon coeur n’est pas prêt de guérir : on ne peut pas oublier cinq ans d’histoire comme ça. Pourtant, je ne reviendrais pas en arrière. J’ai rarement été aussi heureuse et épanouie depuis des années. Et, ça semble durer !

Alors, keep moving on !

  1. Salut miss !
    Du coup, si t’as perdu du poids pendant que j’en ai pris, alors… il se pourrait que je t’aie maintenant dépassée puisque je suis rendue à 76 kilos ! Je n’ai jamais pesé autant de ma vie ! Il n’y a même pas un an, j’en pesais 10 de moins !

    Le problème, c’est que quand il n’y a pas de fruits coupés, on n’est pas très porté à en manger, donc je pense bien que je vais me mettre à faire des salades de fruits, en version réduite en sucre (en utilisant du jus pour réduire la quantité de sucre nécessaire) pour en manger régulièrement, maintenant que je sais en faire, puisque comme tu as pu le voir sur FB et Twitter, j’ai commencé le cours de cuisine fin août et nous avons commencé les modules pratiques.
    Mais au niveau pâtisseries, j’ai quand même commencé à faire des adaptations pour couper dans les calories, que ce soit en faisant moitié-sucre moitié-édulcorant, ou en prenant du philadelphia léger au lieu du régulier.
    Pour les collations à la pause-café, je me suis mise à faire des barres tendres maison, bien plus nourrissantes et nutritives que les Jos-Louis et autres petits gâteaux du commerce. Avec la recette que j’ai trouvée, ça me fait 24 barres tendres à chaque fois que j’en fais.

  2. Non, je suis toujours un peu au dessus de toi ^^ Enfin, ça avance vraiment bien, j’en ai encore perdu 2 cette semaine !
    Perso, je mange n’importe quoi (au sens propre du terme : macdo presque tous les jours, vu que j’y bosse et que mes repas sont ‘gratuits’, du nutella etc… )Je compense en faisant du sport et en bougeant beaucoup.

    Je dois avouer que l’absence de stress m’aide beaucoup à maigrir! Essaie de rester zen, ça devrait t’aider 😉

  3. Mon frère aussi c’est comme ça là où il travaille comme cuisinier, ses repas sont gratuits. C’est assez courants dans les restaurants et les services de traiteur, que les employés peuvent se servir dans la desserte (surplus de bouffe).

    Niveau stress, je ne pense pas que ça va vraiment s’arranger tant que je serai chez mes parents … j’aimerais avoir plus de liberté, ne pas avoir de compte à rendre pour mes sorties, ne pas me prendre la tête avec mon père pour des niaiseries (ex: rapporter des plats de salade de fruits dans un sac de tissu et faire un dégât sur un plancher frais lavé parce qu’un des plats s’est ouvert …)