Green Lantern

Enfin un super héros non marvel cette année. ça commençait à se faire rare. Et, bien souvent, la rareté est synonyme de qualité.

Pilote de haut vol, Hale est un humain comme les autres, qui cache ses peur sous une carapace de coeur de pierre. Alors, quand un anneau magique le choisis pour remplacer le meilleur des Green Lantern, un ordre de protecteurs intergalactiques, il fait la seule chose qu’il sait faire : se voiler la face.
Mais, combien de temps peut-on se voiler la face quand son monde est en danger ?

Je l’ai vu en 3D, et je crois que c’est le premier film sur lequel je ne vais pas critiquer la 3D. Elle était fluide, j’ai pas vu de ralentissements notoires, ou de flous. Bien sûr, elle reste légère : on est loin de la pub Haribo ou de celle d’Oasis qui nous donnent envie d’attraper les bonbons, mais on a fait un pas en avant : on est plus dans la 3D inutile, qu’on voit pas et qui est de la post prod (quoique, j’ai pas été vérifier que c’était un film tourné en 3D…), qui donne un aspect flou à chaque mouvement.

Ensuite, au niveau de l’intrigue, on reste dans le comic book de super héros, avec un super vilain à tuer (ce coup ci, super vilain fait la taille d’une planète et mange les gens.) Classique, mais toujours aussi efficace quand on aime le genre.

Après, j’ai rarement vu autant de haine collective contre un film. Que ce soit sur senscritique, ou n’importe quelle autre site où on peut noter le film, les notes sont désespérément basses. Pour les avoir vite fait parcourues, je me suis rendue compte que beaucoup des personnes qui avaient détesté le film, pour ne pas dire toutes, avaient lu le comics. Et bien, ça tombe bien pour moi, je n’ai pas lu le comics, je peux donc juger le film comme étant ‘le film’ et non ‘l’adaptation de’.

J’ai aimé. Je me suis beaucoup identifiée au héros, car moi aussi j’ai ma carapace, moi aussi je m’auto saborde très régulièrement. Du coup, j’ai créé un lien avec l’histoire, et plus elle avançait, plus j’avais l’impression d’en apprendre sur moi, d’évoluer. Les effets spéciaux sont supers, rien à redire.

Une des rares choses qui m’ont agacée, ce sont les scènes avec ‘La’ fille. Non seulement elle ne sert à RIEN (pour changer). Imaginez un carré de sucre au milieu d’une bande d’anémiques. Voilà ce à quoi elle ressemble, tout au long du film. Enfin, je ne vais pas lui jeter la pierre : toutes les filles dans les histoires de supers héros ne servent à rien.

La deuxième chose, ce sont le nombre de trajets aller retour entre la Terre et le Berceau des Green Lantern. Sérieusement, c’est des scènes pour rien, ça fait perdre du temps, et on aurait pu avoir tellement plus d’action à la place !

Note : 7/10

  1. Grounain says:

    D’ailleurs ils vont faire Yellow Lantern, Purple Lantern… (je suis déjà dehors)