L’angoisse de la page blanche

On l’a tous eue. Que ça soit sur notre devoir de philo de terminale, ou devant un exercice de maths super simple. Et pourtant, à chaque fois que les mots ne viennent pas, on stresse. Tous autant qu’on est.

Aujourd’hui, j’ai cette angoisse, sur mon roman. J’en suis à la fin du chapitre 3, je sais comment commencer le chapitre 4, mais pas comment finir le 3 pour donner une cohérence à tout ce schmilblick. Et puis, ma tendance à légèrement assassiner mon héroine est en train de refaire surface, et vu que ça fait légèrement 7 ans que je suis en train de recommencer encore et encore parce que je le ou la tue, j’en ai un peu marre.

Et du coup, je stresse. (mon kiné va encore gueuler quand il va voir l’état de mon dos, soit dit en passant). J’angoisse, parce que pour une fois je tiens vraiment le bon bout : mon héroïne (Lena) n’est pas un super héro aux pouvoir tellement extraordinaires que c’en est lassant, Ses copains sont un peu plus avancés qu’elle, mais je les ai foutus dans la merde jusqu’au coup.

Et puis, depuis une semaine, je bloque : impossible d’écrire une ligne. Je sais ou je vais, mais j’arrive pas a trouver le chemin pour y aller. Ya rien, ma tête est vide, c’est la page blanche.

Là, je suis en train de me demander si je dois commencer le chapitre 4 et revenir sur celui là après, histoire de continuer a avancer et de pas rester bloquée. C’est la première fois que ça me fait ça pour mon roman, d’habitude c’est plus sur les lettres de motivation et/ou les devoirs en cours.

Rah, ça m’ennerveuh !!!!!!


http://www.wikio.fr CopyrightFrance.com