De mars à Aout…

Que s’est il passé pour moi de mars à Aout ? Longue histoire. Déjà, j’ai déménagé de Nancy à Paris, pour suivre Grounain. Parsi c’était juste génial. J’y étais bien, franchement. J’avais l’impression d’avoir trouvé ma place. Du coup, j’y cherchais du boulot, et surtout… J’écrivais. Parce que, c’était un peu super important pour moi.

J’ai avancé dans presque tous mes projets, entre deux entretiens d’embauche. J’étais bien, je m’éclatais, je voyais franchement pas comment ça aurait pu mal tourner pour moi.

J’ai participé à quelques appels de textes, dont l’un s’est finalement révélé gagnant : en décembre je vais être publiée dans un recueil de nouvelles sur le petit chaperon rouge. J’y crois toujours pas, et j’ai l’impression que je vais recevoir un e-mail me disant qu’en fait, non, j’ai pas été prise, qu’ils se sont trompée de personne. C’est super affreux comme sentiment.M’enfin, c’est moi : je vous ai habitués à mes psychoses 😉

Quoi d’autre ?

En Mai, il y a eu la séance à Disney avec Alex, Chacha et Robin. ça aussi, c’était super fun. Une journée shopping dans les halles (où j’ai démontré mon magnifique sens de l’orientation en perdant chacha dans la station de métro … et en ayant 30 minutes de retard T__T ), et une journée à courir partout dans Disney, à faire les manèges et à rire. J’ai même eu des oreilles de chat *o*

Juin, ça aurait du être le mois de Provins, mais une migraine m’a collée au lit ce week end là, donc je n’ai malheureusement pas pu y faire un tour. On verra pour l’an prochain !

Et puis, Juillet est arrivé… Et tout à changer. Grounain a rompu avec moi, j’ai été me ressourcer chez ma grand mère, puis chez mes parents, j’ai trouvé du boulot chez macdo à Lyon, et j’y habite maintenant depuis un mois. Au fond, je crois que rien n’aurait pu m’arriver de mieux. Moi qui me plaignait toujours de mes kilos en trop, j’en ai perdu 16 depuis juillet, j’ai littéralement fondu de partout. J’ai un boulot qui me plait (oui, ça peut paraître un peu bizarre à lire, mais je m’amuse bien à Macdo, moi ! ) J’ai des amis qui me soutiennent, j’ai renoué des liens avec les gens que j’appréciais et que j’avais un peu perdu de vue.

Quoi qu’il en soit, mon coeur n’est pas prêt de guérir : on ne peut pas oublier cinq ans d’histoire comme ça. Pourtant, je ne reviendrais pas en arrière. J’ai rarement été aussi heureuse et épanouie depuis des années. Et, ça semble durer !

Alors, keep moving on !

six mois plus tard…

Et oui, ça fait déjà un moment depuis que j’ai posté mon dernier article… Bah, c’est pas dramatique : je n’ai jamais habitué mes lecteurs potentiels à une régularité hors norme.

Enfin, il s’est passé beaucoup de choses depuis l’or, mais ça fera l’objet d’un autre article, plus détaillé ! Aujourd’hui, j’avais juste envie de passer un coup de balais et de vous dire : oui ! je suis encore vivante.

Et on se quitte en musique, avec une demoiselle qui, bien qu’elle ai un gros accent français, chante merveilleusement bien :

Je devais…

A la base, je devais maintenir ce blog en vie de manière régulière. Poster des petits bouts de ma vie, partager mes critiques de cinéma. Et puis, j’ai déménagé. Du coup : deux mois plus tard (à peu un mois près), je me rends compte que la liste de trucs à partager est de plus en plus longue, et qu’elle ne risque pas d’avancer.

BREF.

Aujourd’hui, je devais vous parler de mon déménagement, mais je n’ai pas fini l’article (qui tourne en gros benny hill, mais vu que ça me concerne, ça ne doit même plus vous surprendre, amis lecteurs. Et : non, je n’exagère jamais mes galères. Non non non, tout es vrai. )

Du coup, comme je n’ai plus vraiment la motiv’ de finir cet article, et bien je vais vous parler du forum RP que je monte. Et bah oui. Tant pis pour le déménagement.

Un forum RP, tout d’abord c’est quoi ? C’est un forum sur lequel on s’inscrit pour incarner un personnage fictif, inspiré de qui vous voulez ou de personne à la fois. Ce personnage sera plongé dans un univers généré par le Maître du Jeu (Romain et moi en l’occurrence. )

Cet univers est basé sur l’approche de l’apocalypse : Nous sommes dans une école sur la lune de Jupiter. Dieu fait la sieste, Lucifer et ses cohortes de démons commencent à influer sur la Terre en créant des catastrophes naturelles et en poussant les Hommes aux révoltes et aux Guerres, et pendant ce temps des étudiants tentent de contrôler leurs dons magiques, avec l’espoir de faire un jour pencher la balance d’un coté où de l’autre.

L’école est neutre, et on y trouve tant des professeurs humains, démons ou anges.

Vous, vous êtes là pour incarner l’un des personnages ‘intrigue’ ou un personnage inventé et pour évoluer autour de l’intrigue principale. Plusieurs ‘extensions’ sont prévues en fonction du succès du forum.

ça vous tente ?

Disparition du mademoiselle

En septembre, lorsque j’avais entendu parler de la ‘polémique’ lancée par certains groupuscules de féministes au sujet du mot ‘mademoiselle’, javais bien rigolé. ça ne passera jamais, m’étais-je dit, car je suis certaine qu’il y a encore des personnes pas trop débiles au gouvernement.

Que neni !

Depuis ce matin, les cases ‘mademoiselle’ vont disparaitre des formulaires administratifs. Autant qu’ils revoient ‘nom de famille’ et ‘nom d’épouse’, pour faciliter les veuves à garder le nom de leur époux, ça passe. Autant le mademoiselle, ça me choque.

‘Mademoiselle’, si on s’en réfère à la définition, c’est une femme non mariée. On est loin des arguments de ‘pucelles’ évoqués par celles qui veulent se faire appeler ‘Madame’.

Leur besoin d’égalité est-il tel que bientôt un homme se verra taxé de machisme en tenant la porte à une femme ? Enfin, égalité, égalité. Elles préfèreraient se retrouver en position de force et rabaisser les hommes au nom de siècles de dominance de leur part.

S’te bande de tarée, j’vous jure!