Pirates des Caraïbes : La fontaine de jouvence.

Quelques jours après la sortie du film, une copine, me sachant fan de la saga (et de cinéma) m’a envoyé un petit message sur facebook, pour me dire que le film était nullisime. Du coup, j’ai écumé les diverses critiques sur senscritique histoire de m’en faire une idée. Puis, j’ai attrapé mon grounain, et on est allés au ciné pour se faire notre propre idée. Personnellement, je n’en attendait pas grand chose, car la vraie fin était dans le 3° volet, celui là, à mon humble avis, n’étant là que pour engranger quelques millions supplémentaires.

Critiquons donc, en commençant par le mauvais.

Quel manque d’humour ! Mais où est passé le Jack Sparrow qui nous fait rire depuis le début avec son ton décalé et ses idioties à répétitions ? Comment se fait il qu’il soit d’un coup devenu fade et inepte ? serait-ce à cause de l’absence de Will Turner et de sa jolie femme ? Nous ne saurons jamais.

En parlant de jolie femme, j’ai trouvé Pénélope bien fade par rapport à Keira. Aucun caractère, on n’arrive pas à la saisir, elle est comme un poisson fuyant devant son rôle. Du coup, à chacune de ses apparitions, on s’ennuie. Le seul moment où je l’ai trouvée bien, c’est lorsqu’elle était déguisée en Jack Sparrow. Soit pendant 2 minutes chrono.

Le scénario, bon soyons francs : c’est du Disney. Prévisible, avec une fin bien gnangnan. Mais, on s’y laisse prendre. Quand à la 3D… dommage que la séance en 2D ai été pleine ! Encore une fois on ne la voit pas ( à part à un moment, où un couteau traverse une porte, et encore : c’est d’un flou !)

J’ai aimé : Les sirènes, devenues vampires des mers, avec de grandes canines. J’ai adoré leur coté incapable d’éprouver plus d’une émotion à la fois, leur cruauté ‘mais c’est pas exprès on est comme ça’. Je suis bouche bée dans la fluidité des mouvements de leur queue. Par contre, le coup de la sirène qui s’appelle Cyréna, je m’en suis pas encore remise. Celui du prêtre, serviteur de Dieu, qui jamais ne se détourne de sa foi sauf quand il croise le regard de la dite Cyréna, non plus. C’était quoi ça ? Un coup de foudre ? Et GENRE l’amour peut vous détourner de tout ? Mais, voir Barbe Noire tuer des innocents, massacrer, piller, et se faire attacher en haut d’un mat pendant un bail, non, ça, ça le laisse indifférent. MAIS BIEN SUR !

En parlant de Barbe Noire, il est ma-gni-fi-que. Cruel, pervers, insensible jusqu’au bout des ongles. Et son épée magique… Un régal ! Enfin, sur le coup, prise dans le film comme j’étais, je le haïssais. J’ai un coeur tendre, et voir un mec tuer de sang froid simplement parce qu’il en a envie, ça m’écoeure. Surtout pour une quête aussi futile.

Parce que, parlons en de la quête. La fontaine de jouvence. Ce truc mythique censé donner la vie éternelle ? Bon, du mythique, il y en a dans cette saga, mais là… Déjà, Jackie aurait du savoir, depuis le temps, qu’on a rien sans rien : la vie éternelle doit avoir un prix. Et lui, il y va, tranquillou comme ça. OKAY.

Le coup des trois ennemis qui se font la course, ça j’ai adoré. Même si, les espagnols, on les voit 10 minutes en tout et pour tout dans le film, donc ils comptent un peu pour du beurre.

Globalement, ça manquait de scènes épiques, de l’humour poignant de notre pirate préféré, j’ai peu ri, beaucoup haussé du sourcil. Du coup, je ne noterai ce film que d’un petit 5/10.

Ami réalisateur, si par un miracle quelconque, tu lis ceci, laisse donc faire Jack la prochaine fois. Il sait y faire avec l’humour, lui !

http://www.wikio.fr CopyrightFrance.com