Que dire ?

que dire aujourd’hui ?
Alors que la famine fait rage en afrique, que le Sida et autres maladies graves tuent des centaines de personnes chaque minute, je suis là, dans mon appart bien au chaud, assise sur ma chaise en train de me demander ce qui va pas chez moi.

Il semblerait que ça soit le propre de l’Homme Civilisé, qui possède tout ce qui veut, est plus ou moins riche, de se lamenter sur Lui même.

Il est bien connut que, plus on en a, plus on en veut : quand on a un ordinateur, on veut le net, quand on a le net, on veut que ça soit plus rapide… etc etc
quand on a faim, on veut manger, quand on a quelque chose dans notre assiète, ça nous plait jamais…

Et puis, de temps en temps, quelqu’un se dit ‘ha tien, mais par rapport a ceux qui souffrent de la faim tous les jours de l’année, ceux qui ont froid en hivers, ceux qui ont des maladies incurables, je suis pas si mal loti en fait’

Mais, cinq minutes plus tard, cette personne pensera a nouveau qu’elle est le centre du monde, et se limera les ongles en pensant ‘mais pourquoi j’ai pas acheté le vernis rose a paillettes que j’ai vu ce matiiiiiin’ ou encore ‘ mince, l’équipe de france est mal barrée là… on gagnera jamais ! quelle posse !’

La futilité semble de mise dans notre monde actuel. Phénomène de mode, ou évolution de la mentalité?

Je ne sais pas, et je ne pense pas que je veux savoir… j’avoue que la éponse me fait un peu peur : dans le premier cas, cela risque de devenir une habitude, dont on ne pourra plus se défaire, qui découlera sur l’évolution de la mentalité. Dans le second cas… ne penser qu’a soi, tout le temps tout le temps tout le temps… où est l’interret? il y a des choses bien plus grave que sa petite personne.

  1. missaby says:

    c’est le propre de l’homme…

    c’est humain de ne pas tout le temps se tourner vers le malheur des autres mais se renfermer dans sa bulle ^^

    pas forcément futile selon moi mais ca s’inscrit dans la fameuse quète du bonheur que chacun entrerend dès la naissance (cf cours de philo lol)