Se prendre la tête sur son avenir

J’ai peur… peur de moi, peur de mon avenir…
Ou serais-je l’an prochain? qu’est ce que je ferais ? Où ça va me mener ?
Je ne sais pas… et ça me terrorise.
Et quand j’aurais un métier, est ce qu’il me plaira ? Est ce que j’en serais satisfaite ?
J’ai peur, peur de me réveiller un matin, avec 5 gosses, un mari qui boit, et que je n’aime pas, et de me rendre compte que je n’ai rien fait de ma vie.
Je veux un avenir, brillant, lumineux. je ne veux pas que d’autres décident pour moi.
J’ai finis mes oraux. OK ça c’est passé.
maintenant, en attendant les résultats, j’ai peur. je stresse.

Certains s’inquietent pour leur bac, moi c’est pour ma vie. mon avenir.  Je veux chasser tous ces nuages qui l’obscucissent. je veux ouvrir les portes à une vie nouvelle, une vie que j’aimerai, une vie ‘au sourire levant’ comme a dit il y a quelque temps un ami à moi.

Par dessus tout, j’en ai assez d’être la petite gamine timide, incapable de prendre une décision. Je veux vivre.
VIVRE !
J’ai 19 ans, merde ! j’ai pas à m’enfermer toute la journée, à ne sortir qu’une fois de temps en temps pour aller à la médiathèque et rentrer m’enfermer dans mon cocon…

Et par dessus le marché, je n’arrive plus ni à écrire, ni à dessiner… moi qui ne vis presque que pour ça, c’est un vrai drame… tout ce que je fais c’est laid. inutile. stupide.

Et puis, de toute façon, je sais que personne ne lira cet article. à quoi bon continuer, si c’est pour ne pas être lue ? Peut être parce que ça fait du bien… ça me permet de remettre en place mes pensées. de soupirer un grand coup et d’aller de l’avant.
Désormais, je vais vivre. Jusqu’au prochain coup de blues qui finira dans cette section…

Vivre !