Donc, j’ai vu twilight 4

Dimanche soir dernier, j’ai sauté sur Jéjé sur le chat facebook pour lui demander s’il voulait qu’on aille se moquer de twilight 4 tous les deux. Il a dit oui.

Du coup, ce lundi, nous vl’a partis pour regarder un peu ce film. J’avoue avoir hésité sur la terminologie à utiliser pour le désigner : film, daube, truc. Les trois vont. On s’est volontairement installés loin des filles hystériques car ça n’aurait pas été gentil pour elles de se moquer trop fort juste à coté. Bien qu’un lundi après midi il n’y ai pas eu tant de monde que ça.

Je pense que désormais, tout le monde connait twilight : je n’ai pas besoin de rappeler les basiques ( l’humaine cruche qui tombe amoureuse du vampire etc etc…). Le générique commence donc.

Et là : surprise. Dans les 5 premières minutes du film, Robounet nous sort un mot de TROIS syllabes. J’en étais tellement étonnée que j’ai même pas réussi à retenir ce que c’était. Cet homme aurait-il un cerveau en fin de compte ?Peut être pas.

Au milieu du film : deuxième surprise de la part du même rob : Il a une expression humaine sur le visage ! Fini le masque de vampire qui est au bord du vomissement. Y’a d’l’espoir !

Je tiens à donner une mention spéciale aux musiques, qui sont à tomber. La BO (disponible sur deezer) est une tuerie. Les effets spéciaux avec les loups très bien réussis. Et Emett, un vrai bourrin qui balance des loups trois fois plus gros que lui à 15/20 mètres.

Bon, après le positif revenons au négatif : encore une fois Bella et Ed-chéri son inexpressifs au possible. Même pendant la scène de cul ils ont l’air de se faire chier. Même quand elle accouche elle a l’air de rien ressentir (et encore : les effets spéciaux qui la rendent famélique la rendent presque plus humaine que quand elle est en bonne santé…)

Quel gâchis de prendre deux acteurs principaux, qui sont à l’écran 90% du temps aussi nuls. Enfin.

Le mariage… Mais c’était QUOI ce défilement pathétique de gens qui annoncent leur pseudo voeux ? C’était humiliant. Nul.

Bon, j’arrête là : après avoir passé 4 jours à taper sur mon PC pour écrire encore et encore ce fichu chapitre 4 d’Equilibre qui veut pas sortir, j’ai trop mal aux doigts pour m’étendre sur la nullité des dialogues, la pauvreté du jeu (sauf pour Alice, encore une fois : Ashley Greene est et reste magnifique et pour Rosalie, qui apparaît presque humaine sous ses grands airs de vampire)

Ma note : 2/10 : pour la musique et la scène des loups =)

Ha ouais : juste avant de poster ‘faut que je rajoute un truc. C’est américain de porter sa bague de fiancaille/mariage à la main droite ? Parce qu’elle la porte là pendant les 3/4 du film et sur l’affiche.

Un entretien plus tard…

Dans les bonnes résolutions que j’ai prises en découvrant la réouverture des manuscrits chez Bragelonne, il y avait aussi ‘mettre à jour plus souvent le blog’. Mais, la liste de ces résolutions viendra dans un prochain article, histoire que vous vous moquiez bien de moi, car il y a des trucs vachement absurdes.

Du coup, je tiens cette résolution là en venant aujourd’hui vous parler de l’entretien que j’ai eu pour mon alternance potentielle.

Déjà, ce matin j’arrivais pas à me lever. Je ne voulais pas sortir de la douceur bienfaisante de mon lit. Car, sortir du lit signifie aussi commencer la journée. Or, ce matin, j’avais envie d’avoir 5 ans à nouveau, de en plus m’embêter avec les trucs de grands. Du coup, j’ai retardé le plus possible ce moment fatidique.

Sauf qu’on a beau repousser encore et encore, arrive un moment où on ne peut plus. Où il faut bien se décider à avancer. Pour moi ça a été quand je me suis rendue compte que j’avais perdu tout mon répertoire téléphonique à cause d’une saloperie d’option que j’avais cochée y’a deux ans. (mais je n’ai découvert que c’était ma faute qu’après avoir insulté copieusement le logiciel. Evidemment. ) Bon, l’avantage c’est que je garde tous mes sms donc que j’ai pu récupérer presque tous les numéros (enfin, ceux qui me servaient super régulièrement en tout cas.) J’avais juste un doute entre deux personnes. Toutes deux me parlaient régulièrement de la même chose : capoera, GN, wow…

Le désavantage, c’est qu’en perdant les contact, j’ai aussi perdu leurs anniversaires, leurs mails, etc… La technologie c’est bien. Sauf quand ça merdouille. C’est pour ça que j’ai aussi tout sur papier. Enfin, si je remets un jour la main sur le carnet rose fluo dans lequel tout est écrit proprement.

Après l’étape douche-maquillage-habillage, j’ai déjeuné et je suis partie. Heureusement pour moi, le GPS a fonctionné et m’a menée directement au bon endroit. A triffouillis les oies, joli petit port de pêche à 30km de chez moi. Bon, c’est tout droit pour y aller. Presque.

Arrivée à 14h tout pile. Dans le genre ponctuelle o//

Un mec d’une trentaine d’année m’a ouvert et l’entretien a commencé. Il m’a demandé de me présenter, les questions bateaux d’un entretien. Sauf qu’au bout de 25-30 minutes, l’un de ses employés est arrivé et qu’ils ont disparut une bonne demi heure, me laissant toute seule avec la secrétaire. BON. D’accord.

Quand il est revenu il a mis fin à notre entrevue, en me disant qu’il allait voir un dernier truc avec les OPCA et qu’il me recontactait car mon profil lui plaisait bien.

Bon. Advienne que pourra !

Tintin et le secret de la licorne

J’ai été élevée par les BD de tintin, Astérix et autres Largo Winch. En grandissant, mon amour de ces BD s’est transformé en amour cinématographique. C’est tout naturellement que j’avais vu les anciennes versions de Tintin, celles avec des acteurs ‘réel’ et dont j’avais été extrêmement déçue.

Du coup, c’est avec appréhension que je me suis dirigée vers le cinéma, sans avoir lu aucune des critiques disponibles sur le net et dans les magasines, ni avoir regardé les bandes annonces.

Le générique commence au gré d’une petite musique irritante, et nous montrant les images cultes des aventures de notre héros. Puis on se retrouve a Bruxelles, dans une ambiance qui m’a tout de suite parlé : une brocante, un grand ciel bleu : tout à fait celle d’Hergé.

Puis, on voit Milou, fouineur à son habitude, qui poursuit un voleur sans être aidé de son maître, trop occupé à se faire dresser le portrait. Et le visage de tintin apparaît enfin.

Soulagement.

Bien que relativement réaliste, il reste fidèle à celui de là BD.

La technologie utilisée ici pour recréer les personnages permet qu’ils soient très fidèles à ceux d’hergé. Et c’est un bon point !

Parlons de l’histoire maintenant : mêlant plusieurs Bandes Dessinées (j’ai reconnu ‘Le Crabe aux Pinces d’Or’ et ‘Le secret de la Licorne’, ‘Le Trésor de Rackham le Rouge’ et quelques scènes de ‘Coke en Stock’ ), elle reste cependant crédible. La fin est ouverte et permet d’imaginer une suite.

Bref, peu de choses à dire coté négatif. Un seul regret : pas de Tournesol. C’est et ça restera mon personnage préféré, sa petite marque de folie manquant à l’appel.

Real Steel

Autant poser les bases directement : Quand on va voir Real Steel, on n’y va pas pour le scénario. Il est basique : Le héros perdu, celui qui lui montre le chemin de la rédemption, la jolie fille… Non. On y va pour la boxe.

Dans ce futur alternatif, la boxe ‘humaine’ a disparut, et ce sont les robots qui attirent les foules sur le ring. Une ancienne star de la boxe ‘humaine’ au fond du trou (Charlie) tente désespérément de s’en sortir. Mais, d’erreur en erreur, il ne cesse de se tirer vers le fond. Le film démarre d’ailleurs sur une sorte de foire aux bestiaux où Charlie va faire combattre son robot (un véritable tas d’os complètement rouillé) contre un taureau. Sauf que, son attention détournée par une jolie fille dans le public : il va perdre. Et par la même perdre un nouveau paris de 20 000 $.

Alors qu’il se dépêche de fuir avant que son créancier n’arrive pour lui taper dessus, il est arrêté par deux agents du gouvernement qui lui annoncent la mort de son ex femme. Arrive alors Max, 11 ans, la tête pleine de rêves et dévoré de la même passion que son père : les combats de robots. Sauf que Charlie n’est pas vraiment un mec bien : il ‘vend’ son fils contre 100 000$ à son oncle et sa tante.

Avec l’argent, il s’achète un robot dernière technologie : Noisy Boy. Que notre cher Charlie va casser suite à l’appat du gain deux scènes plus tard, sous le regard désespéré de son fiston qu’il a du garder pour l’été pendant que tonton et tata vont en toscane.

Arrive alors LA scène charnière : dans une décharge, Max trouve un robot de 2° génération possédant une technologie de clonage des mouvements, le père et son fils vont se mettre sur le chemin de la victoire et de la célébrité.

Les personnages sont fouillés : leur caractères sont bien réalisés, bien montrée. Max peut sembler un gamin détestable et imbu de lui même au premier abord, mais on est bien forcé d’avouer que sa bouille pleine de rêves force le film à avancer. C’est lui le héros. Lui et son robot : Atom. Ce gamin va devenir un très grand acteur, c’est moi qui vous le dit. Et j’espère que sa génération fera revenir les bons acteurs, très loin de nos chers Rob Pattinson et autres Kristen Stewart clones qui n’ont que deux expressions faciales à leur répertoire.

Hugh est, comme à son habitude très bon. Et ultra sexy *o*

N’oublions pas les robots : bien que contrôlés à distance par leur maître, ils sont bien recherchés. Humanisés serait peut être le bon terme (on voit ici la patte de Spielberg..)

Pour conclure : j’ai adoré. Le film est bien rythmé, les musiques sont géniales, et les combats spectaculaires. Je suis restée scotchée devant l’écran, j’aurais tellement voulut être dans cette salle à la fin, lors du combat Zeus VS Atom. On ressent bien l’univers de la boxe, l’adrénaline qui monte le long de la colonne vertébrale.

9/10

Les nouveautés de septembre !

Cela fait un petit moment que je n’ai pas écrit sur les nouveautés du blog ! Ce mois ci est synonyme de changements, presque de nettoyage de printemps. Qu’elles soient déjà faites ou bien à faire, voici les modifications qui vous attendent :

On commence par les redirections. Jusqu’ici, il y en avait 2 pour se rendre sur le blog : http://louhagreene.net est la seule qui reste. L’autre ne disparaît pas, je vous en parle plus loin 😉

-Nouveau design. J’espère que vous aimerez ces petites fleurs, un design bien plus ‘zen’ que tous ceux que vous avez pu voir avant, plus en accord avec la nouvelle ligne éditoriale du blog.

-Refonte et disparitions dans les sections : toute la partie écriture a désormais son propre site, bien plus lisible et propre. Je suis en train de réfléchir à un plan plus simple pour le reste des sections, ça bougera dans les prochains jours.

-Les nouvelles, parlons en. Elle amenaient tout de même 25% des visites du blog, et non, je ne vais pas abandonner l’écriture. Désormais, un vrai site, avec son propre design et ses propres commentaires vous attends sous la redirection http://larmedencre.net/
J’ai encore pas mal de boulot à ce niveau là, mais les fonctions principales : lecture des nouvelles, sections, commentaires et liens de partage sont actifs, c’est déjà ce qui compte. N’hésitez pas à ajouter dans vos favoris les deux liens !

-Retour des articles sponsorisés : Ben oui, la crise touche tout le monde. Je vais donc reprendre les articles et vidéos sponsorisées pour arrondir mes fins de mois.

-Liens favoris : De nouveaux liens ont fait leur apparition, dans des catégories réaménagées.

Et, dans ce que vous ne voyez pas, j’ai nettoyé la base de donné, désinstallé des fichiers inutiles, fait quelques mises à jours etc etc. Et ça demande pas mal de boulot !

Bonjour, je voudrais renouveler mon téléphone s’il vous plait !

Aujourd’hui, je me suis rappelée que ça fait un petit bout de temps que je suis chez le même opérateur, et un autre petit bout de temps que je n’ai pas changé mon téléphone chez eux. Me voilà donc partie pour la boutique.

‘bonjour, je voudrais le blackberry Torsh avec mes points s’il vous plait.’
La madame cherche dans son ordinateur mon dossier, tapote deci delà, puis me regarde avec un grand sourire
‘Il est a 340 euros en plus de vos points madame.’

Là, de mon coté, il y a eu un blanc, avant de lâcher un de mes fameux ‘pardon mais… vous rigolez la ?! ça fait 5 ans que je suis chez vous, et ça me reviendrait moins cher de résilier pour le prendre avec un nouvel abonnement ? C’est comme ça que vous remerciez la fidélité ?’

Oui parce que, j’avais pris le temps de regarder dans le rayon avant : le téléphone avec un nouvel abonnement, le même que celui que j’ai actuellement… 50 euros.

Donc, c’est bien de vouloir récupérer de nouveaux clients, c’est même la base du marketing, mais pour garder les anciens, faudrait peut être arrêter de les prendre pour des cons. Je ne sais pas combien seraient prêts à mettre 340 euros pour un téléphone, mais moi certainement pas. Et je ne les mettrais jamais, je préfère me prendre une bonne dizaine de livres pour le même prix.

Une amie a le même soucis avec un autre opérateur, pour changer, il faut douiller. Et bien sur, jamais les points ne couvriront la totalité du prix tu téléphone, la dame de chez mon opérateur me l’a dit clairement.

Du coup, pour mes points plus un euro, j’ai le droit ô miracle à un téléphone de base, un carré à l’autonomie nullisime et qui ne prends pas les mms.

Mais on se fout de QUI ?

Pourquoi, moi qui paye tous les mois un abonnement, du hors forfait, et internet chez mon opérateur, j’aurais un truc qui est largement moins bien que mon téléphone habituel ? Pourquoi faut il menacer de partir, ou voir partir pour revenir, pour avoir un traitement correct ?

OK, les marges, blabla … Mais, ce qu’un opérateur vend, c’est pas un téléphone, c’est un service de téléphonie, qui nous permet pour tant par mois de téléphoner tant de temps. Le téléphone, c’est du bonus. Pourquoi le fait d’être déjà chez eux nous pénaliserait sur le prix du renouvellement de téléphone ? D’autant qu’ils ont tout intérêt à nous conserver, un client satisfait amènera d’autres clients. Mais non, ce genre d’arguments leur passe au dessus. Et avec un grand sourire, on me dit qu’on, je cite, ‘ne peut rien faire, que ce sont les prix’.

Il semble que ma logique dépasse l’entendement.

Dommage.

thumbaill

Les nouvelles séries de la rentrée

Bon, je m’y mets un peu tard, mais je dois avouer que je ne sais plus trop où donner de la tête en ce moment. Entre mon retour à la peinture et ma participation à un concours de nouvelles, j’ai plus beaucoup de temps à moi (sans compter la recherche de stage longue durée pour ma dernière année d’étude… gasp ! ) Voici donc les ‘nouvelles’ séries que je vais suivre à la rentrée.

Cette fois mes amis, vous ne pourrez pas me reprocher de ne pas avoir parlé de ce qui me plait ! (cf game of throne)

thumbaill

Secret Circle

Tiré d’un roman de L.J. Smith, à qui nous devons TVD par exemple, secret circle raconte l’histoire d’une jeune fille, déménageant à Salem chez sa grand mère, et qui découvre que la légende des sorcières est bel et bien réelle. La voilà plongée dans la magie, puisqu’elle est elle même une sorcière…

Date de sortie : 16 septembre pour le 1er épisode !

Grimm

Et si les contes de fées avaient vraiment existé ? Et s’ils étaient encore présents aujourd’hui ? Et si un homme recevait le pouvoir de distinguer la réalité du conte de fée ?
Quand j’ai vu ce trailer, mi juillet, j’étais entre fascination et rires. La série a l’air d’avoir de sacrés scénaristes, et le trailer donne vraiment envie de le voir.

Date de sortie : 22 octobre !

Once uppon a time


Encore une fois, une série de conte de fée. Notre héroine va s’installer dans un petit village où tout va bien. Mais, quand elle se rend compte de ce qui se cache sous la surface, notre belle princesse ne peut en repartir. Il va lui falloir rompre le sort de la vilaine sorcière qui l’attend depuis très, très longtemps.
Date de sortie : 24 octobre