Tintin et le secret de la licorne

J’ai été élevée par les BD de tintin, Astérix et autres Largo Winch. En grandissant, mon amour de ces BD s’est transformé en amour cinématographique. C’est tout naturellement que j’avais vu les anciennes versions de Tintin, celles avec des acteurs ‘réel’ et dont j’avais été extrêmement déçue.

Du coup, c’est avec appréhension que je me suis dirigée vers le cinéma, sans avoir lu aucune des critiques disponibles sur le net et dans les magasines, ni avoir regardé les bandes annonces.

Le générique commence au gré d’une petite musique irritante, et nous montrant les images cultes des aventures de notre héros. Puis on se retrouve a Bruxelles, dans une ambiance qui m’a tout de suite parlé : une brocante, un grand ciel bleu : tout à fait celle d’Hergé.

Puis, on voit Milou, fouineur à son habitude, qui poursuit un voleur sans être aidé de son maître, trop occupé à se faire dresser le portrait. Et le visage de tintin apparaît enfin.

Soulagement.

Bien que relativement réaliste, il reste fidèle à celui de là BD.

La technologie utilisée ici pour recréer les personnages permet qu’ils soient très fidèles à ceux d’hergé. Et c’est un bon point !

Parlons de l’histoire maintenant : mêlant plusieurs Bandes Dessinées (j’ai reconnu ‘Le Crabe aux Pinces d’Or’ et ‘Le secret de la Licorne’, ‘Le Trésor de Rackham le Rouge’ et quelques scènes de ‘Coke en Stock’ ), elle reste cependant crédible. La fin est ouverte et permet d’imaginer une suite.

Bref, peu de choses à dire coté négatif. Un seul regret : pas de Tournesol. C’est et ça restera mon personnage préféré, sa petite marque de folie manquant à l’appel.

Super 8

Quand ce film est sorti, j’étais encore en vacances chez mes parents, et j’ai pu voir défiler sur mon mur facebook les commentaires de mes amis. Ceux-ci se séparaient en deux catégories :

-Les ‘ho mon Dieu que ce film est nul, il est à placer dans les annales des pires films de l’histoire’
-Les ‘ho mon Dieu, que ce film est génial, j’en ai rarement vu d’aussi bons.’

Du coup, je suis allée me renseigner sur Internet sur ce film. Il faut tout d’abord savoir que les enfants qui sont au coeur de l’histoire ont prit une grande part dans la réalisation du film. ça apporte, à mon goût, un air de fraîcheur, un oeil nouveau sur la façon de voir l’histoire. Quand on a 14 ans, et pas d’expérience dans le milieu, on a toujours un coup d’oeil différent de si on en a 40 et 20 ans d’expérience dans les pattes.

Ensuite, je dois avouer que je m’attendais plus à un ‘mini film catastrophe’ plutôt qu’a un film de SF pure et dure avec pour fond une créature mystique et mystérieuse qui vient semer la panique. Ce n’est pas du tout que ce qui était présenté dans les bandes annonces et dans le résumé.

Et puis, dans les premières images de la bestioles, on croyait voir une araignée, et vous me connaissez : moi et les araignées, on est pas très copines. Voir pas du tout, rapport à la phobie que j’en ai depuis toujours. Du coup, j’ai lâché un ‘putain mais pourquoi faut il toujours que je choisisse les films avec les araignées’ bien fort dans le ciné, déclenchant les rires du mec dans mon dos, et l’exaspération de Grounain. Finalement c’était pas une araignée, donc j’ai psychoté pour rien.

Les effets spéciaux sont super bien faits, le casting m’a parut juste, et l’humour est présent aux bons moments.

Du coup, en prenant en compte mon stress de l’araignée, je vais noter un petit 7/10 =)