True Blood

Ma douce moitié, tu sais que je t’aime. Mais actuellement, j’ai plutôt envie de t’étrangler.
Lecteur, il faut que je t’explique : hier j’avais mis un statut qui m’amusait sur facebook : ‘les vampires ne peuvent procréer, mais il adorent essayer’. Cette petite phrase nous as menées à discuter de la société en général, not. de la critique faite dans True Blood. Du coup, j’ai rien fait d’autre que regarder les deux premières saisons aujourd’hui. Je suis faible.

True blood, c’est du sexe, de la violence, du sexe et du surnaturel. L’héroïne s’envoie en l’air avec un vampire, son frère se tape la moitié de la ville, et tout ça nous est servi sur un plateau de meurtres et manipulations en tout genre. De plus, les vampires sont mis à l’écart car considérés comme des monstres sanguinaires.

True Blood, c’est une critique de la société américaine, mais pas seulement ! Personnellement, j’y ai vu aussi une critique de notre société en général. Les gens perdus, les gens qui ne savent ni qui ils sont ni où ils vont, ceux qui sont différents on les laisse dans leurs merde. Où qu’ils soient. Les alcooliques, les drogués où qu’ils soient, on ne leur donne qu’une seule chance, et au moindre écart on les remballe, on les critique, on les rejette. Et, c’est ce qui caractérise notre société dans sa grande majorité.

Les réalisateurs de True Blood nous montrent tout ça, et bien plus sous l’œil critique de leur caméra. Grâce à cette caméra, la petite ville de Bon Temps devient le théâtre des manipulations les plus perverses, et de la critique la plus acide. Je ne pense pas que beaucoup auront vu sous cet angle les aventures de sookie et ses amis. Pourtant, en plus d’être une excellente série (dont je viens de me refaire les deux premières saisons), quel autre regard pourrait-on porter dessus ?

Quasiment chaque personnage a une histoire torturée, un passé lourd à porter. Et sous le prétexte de nous distraire, la série nous porte à réfléchir sur nous mêmes.

Au final, qui est le monstre sanguinaire ?


http://www.wikio.fr CopyrightFrance.com

  1. c’est une de mes séries préférées.. et je suis d’accord avec toi sur le sens « caché » de la série..
    mais ce n’est pas pour ca que je l’aime.. c’est justement pour le sexe, le sang et le sexe.. c’est tellement rare de voir « la vraie vie » dans une série télévisée.. quand je dis « vraie vie » je ne dis pas que tlm est comme ca, mais zavez aps marre de voir du cucul a la l’eau de rose style a twilight? ok j’aime bien twilight mais c’est guimauve qd mm et les ptite sainte nitouche qui restent vierge jusqu’a 35 ans c’est pas la vraie vie 😉

  2. Iselune says:

    ah mais decidement Lopuha je vois qu’on a des points communs !!

    ici aussi on est fan de true blood je me tate d’ailleurs a acheter les livres (il y a quand meme beaucoup), en revanche je t’avoue que tu va m’obliger a revisonner les 2 premieres saisons parce que moi je suis bon public pas public critique du coup je regarde une série pour son intrigue, son ambiance, ses personnages mais pas pour la leçon de philo qu’elle nous sert ^^
    c’est une des series sur les vampires des mieux réalisées pour les fans du genre, elle se rapproche de beaucoup de l’univers de Vampire the Eternal Struggles sauf que biensur dans VTES les vampires se cachent toujours des humains ils n’ont pas encore inventé le true blood !!!!
    voilà c’est cool j’ai une bonne excuse pour me pamer encore une fois devant Sir Thomas Campton !!!! muahahahahahaah !!!!

  3. je vais surement me les acheter, je te les prêterais si tu veux ^^ (ma copine l’iceberg ne peux pas comprendre comment j’ai fait pour survivre sans ces livres jusque maintenant)

  4. 😮 je ne savais pas que les livres existaient pour cette série. Mais bon je dois déjà acheter le reste des Bones et après je verrai. En tout cas, je plussoie également pour la critique sociétale très marquée dans cette série.

  5. Héhé, ce qu’il y a de bien avec les livres c’est qu’ Alan Ball ne les suit que de loin pour la série, donc on peut les lire mais ne pas savoir ce qui va se passer dans la série. Par exemple les personnages comme Godric, la ménade et cie n’existent pas dans les livres.
    La série développe beaucoup plus les personnages secondaires et modifie les intrigues, donc le suspense est préservé 🙂