Very louha Trip 2011 => Etape 1

En ce mardi après midi ensoleillé pluvieux et orageux, je me suis dirigée, traînant ma valise, jusqu’à la gare de Nancy, première étape de mon trajet. J’ai prit le bus jusqu’à la gare TGV Est. Oui parce que, la gare TGV se trouve à 30 kilomètres de Nancy, pour la simple et bonne raison que la petite gueguerre qu’il y a entre Nancy et Metz depuis des générations a fait que, ni pour l’aéroport, ni pour la gare TGV, ils n’ont réussit à se mettre d’accord. Du coup, ils ont coupé la poire en deux et on mit la gare au milieu de nul part. A coté de trois vaches et 2 arbres exactement. Du coup, pour y aller, on a deux choix : Trouver un pote sympa qui peut nous conduire, ou prendre la navette, dont les horaires sont relativement peu pratiques : soit j’arrivais une heure avant mon train, soit j’arrivais après le départ du dit train.

Heureusement pour moi, Rebecca Kean et Anita Blake étaient là pour me tenir compagnie. Ce trajet s’est déroulé sans encombre. J’ai attendu ma cousine à la gare, et on a mis le GPS pour rentrer.

Sauf que, le GPS essayait de nous faire passer par des rues qui n’existaient pas.

Bon.

Heureusement, j’ai un sens de l’orientation relativement correct, et bien qu’on soit perdues dans les rues, j’ai réussis à nous conduire toutes les deux dans une rue que le GPS connaissait. Du coup, on a pu rentrer chez elle. *ouf* Après un peu de papotage entre filles, une ampoule percée, désinfectée et pansementée, je suis allée m’effondrer dans la chambre d’amis.

C’est ma filleule et nenette le chat qui sont venus me réveiller. Qu’est ce qu’elle est chou ma filleule. A midi, Marraine et Grand Mère sont venues manger. On a pas mal discuté sur cette branche de la famille que je connais peu (merci géniteur.) Et, j’ai appris que marraine était une tricoteuse avisée. Du coup, on m’a mis un catalogue dans les mains, et on m’a proposé de choisir ce qui me plaisait dedans. 16 pulls, mitaines et bonnets plus tard, j’avais franchement l’impression d’avoir abusé. Mais, on m’a assuré que ça allait, et que de toute façon, ils avaient des cadeaux de Noël en retard. Bon. Tant mieux, parce qu’ils sont superbes ces pulls !

Le jeudi, j’avais une migraine carabinée, j’ai passé la journée allongée à regarder une série géniale. Et, ma filleule a fait une angine, du coup, elle était malade comme un chien, à pleurer et chouiner tout ce qu’elle pouvait. Pauvre petit bout 🙁

Vendredi, j’ai fait mes valises, un peu a regrets car c’était un peu court. Et j’aurais aimé profité de marraine un peu plus.

Le train partait à 17h 51, à St Nazaire. Seul problème : le pont était embouteillé, et ensuite il y avait des travaux dans la ville. Nous sommes arrivés à quasiment 18h à la gare, après une course effrénée dans les rues de St Nazaire. Heureusement pour moi, le train avait plus de quinze minutes de retard, j’ai donc pu grimper dedans, direction Provins pour le week end.

Un peu avant Angers, le Train s’arrête, et on nous dit qu’il y a des branchages sur la voie entre Angers et Le Mans. 5 minutes plus tard, la même voix nous annonce que les branches ont prit feu, et qu’on doit attendre que les pompiers passent.

Heureusement pour moi, Anita était toujours là pour me changer les idées (oui je parle de mes héroïnes de livres comme des personnes !), et une adorable américaine à mon coté pour discuter en anglais. Deux heures plus tard le train est enfin reparti. Arrivée à Paris : 23h45. Soit bien après le départ du dernier train pour provins. J’ai fait appel à tous mes amis parisiens pour trouver un toit. Enfin, tous ceux que j’avais dans mon téléphone. Car, d’habitude, je me trimballe toujours avec un carnet dans lequel tous mes contacts sont inscrits. Carnet que j’avais laissé, à Nancy bien entendu. Du coup, j’ai pas pu appeler Traxou ♥ (par exemple) qui a vu mon message de désespoir sur facebook et qui s’est proposé, alors que j’arrivais chez un ami.

Bien sur, j’ai trouvé le moyen de me paumer dans paris a minuit, si je ne l’avais pas fait, ça n’aurait pas été moi (je me perds à chaque fois que je mets les pieds à Paris). Mais, il faut avouer que les parisiens sont un peu moins cons que les autres. Deux mecs, voyant que je galérais à sortir du métro avec ma valise qui pesais au moins deux fois mon poids (j’exagère a peine) Me l’ont prise d’office et me l’ont emmenée en haut des escaliers. Merci à eux ! ♥

Après une courte nuit de 3h30 de sommeil, me voilà repartie, vêtue de mon costume médiéval, diadème compris, dans le métro direction la gare de l’est pour prendre mon train pour provins. Qui, lui, était à l’heure.

Et, provins, c’était tout simplement génial. Comme l’an dernier en mieux.

Samedi, malgré le mauvais temps, on a été se ballader dans les rues de provins (après avoir grimpé un escalier interminable qui m’a fait souffler comme une procelette), on s’est abrités du mauvais temps dans une église, le temps d’écouter des groupes médiévaux. Puis, vu le mauvais temps, on est rentrés s’abriter chez Elo, on a mangé les crèpes bretonnes que j’avais ramenées, on a fait des piles de bouteilles de lait, puis j’ai fait une bonne sieste.

Sur les coups de 17h, j’ai été rejoindre ma copine de toujours, ma petite Ninon, pour passer un peu de temps ensemble. Quatre ans que je ne l’avais pas vue, au moins ! C’est dire… J’étais vraiment ravie de pouvoir la croiser ♥.
Puis, grounain est arrivés, on a tenu un colloque pour savoir si on mangeait dehors ou dedans, et on a finis par aller choisir une brasserie médiévale.
Franchement, ça a été la meilleure soirée que j’ai passée depuis le début de l’année. Mika nous a fait rire aux larmes en embêtant le pauvre monsieur qui nous servait sur tout et n’importe quoi. Il a réclamé ‘du brie médiéval’ et comme il n’y en avait pas, il en a piqué au resto voisin. A la fin, le serveur ne voulait même plus s’approcher de nous. Il nous ignorait, et on a du réclamer au moins 5 fois la note avant de l’obtenir !

Les rues de Provins la nuit sont aussi belles que de jour, et malgré mon collant qui descendait, j’ai bien profité des bêtises que Mika nous sortait à chaque coin de rue.

Dimanche a été au moins aussi génial. J’ai pu rapporter de l’hydromel à la maison. Super bon, mais ça monte vite à la tête >.< Bref, pour conclure, merci à tous ceux qui m'ont hébergée pendant ce voyage : Céline, Cyril, Elo. Merci à tous ceux qui m'ont fait rire : Séba, Maxime, Ninon, Mika. Merci à flo pour m'avoir aidée pour cette superbe cape ! Merci à tous ceux avec qui j'ai partagé de bons moments, trop nombreux pour les citer tous. On se refait ça quand vous voulez ♥

  1. Céline says:

    Un grand merci et désolé que ton séjour ne se soit pas passé mieux. En espérant que la prochaine fois tu auras le droit au soleil et aux filles moins malade. Parce que ta filleule autant elle est souriante et marrante et adorable pas malade… autant malade elle est vraiment pas agréable^^.

    Gros bisous et a bientôt!

    Céline

  2. Merci mille fois pour les mentions à mon sujet ! Et de rien pour cette excellente soirée, j’ai adoré moi aussi. 🙂